Tutoriel vidéo pour s’initier à Freeplane


Ce tutoriel vidéo de qualité, issu de YouTube, a été publié lors de la sortie du livre Boostez votre efficacité avec Freemind (devenu Freeplane).

Vous y apprendrez à:

  • créer une première carte,
  • renommer le coeur de la carte,
  • enregistrer une carte,
  • insérer un noeud fils, un noeud frère, un nuage, un lien vers Internet, un fichier ou un noeud et enfin insérer une icône ou un commentaire,
  • déplacer un noeud, le supprimer, le renommer, le sélectionner,
  • annuler une action
  • garder la sélection

Liens liés à l’articles

Publicités

Comment lire une mind map?


Le sujet est cristalisé au centre de la carte sous forme de mot(s) et/ou d’image(s). La mind map ou carte heuristique ( Pour les autres synonymes, cf. l’article Une définition par Wikipédia), se lit du centre vers l’extérieur. Mais quelle branche choisir ensuite? La branche en haut à droite (sur la carte ci-dessous la branche rouge) puis dans le sens des aiguilles d’une montre.

Bonne lecture

Voici un petit exercice. La carte traite de la Motivation.


Liens liés à l’article:

Une définition par Wikipédia


J’adhère à la définition de Wikipédia:

« Une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, « je trouve » ), également appelée mind map en anglais, carte des idéesschéma de penséecarte mentalearbre à idées ou topogramme, est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels.

Au contraire du schéma conceptuel ou de la carte conceptuelle (concept map en anglais), la carte heuristique est le plus souvent une représentation arborescente des données. »

Exploiter le Mind Mapping en classe : un exemple en Finlande


Article provenant de CACTUS ACIDE

Critique des Actus/ Analyse Culture de l’Information Didactique et Education aux médias

Par ConstantinopIE • 14 avr, 2008 

Source internet: http://www.culturedel.info/cactusacide/?p=40

Présentation de l’outil Mind Map comme technique d’enseignement à part entière, dans une école de Finlande. Comme le rappelle le début du reportage, la Finlande est le pays où le niveau scolaire des élèves est le plus élevé, selon une étude comparative réalisée dans 41 pays. Le Mind Mapping, ou carte mentale, explique le journaliste, montre aux enfants comment apprendre par soi-même. Tandis que dans le système français on commence par recopier le cours dicté, puis on le mémorise, en Finlande c’est lors de la prise de note que la réflexion personnelle de l’élève est suscitée : le travail d’appropriation et de mémorisation se fait en amont et directement en classe, et le professeur peut s’assurer instantanément que tout est bien compris.

On pourrait d’ailleurs imaginer ce scénario sans la présence du professeur : ainsi, lors d’une recherche au cdi, une restitution demandée sous forme de carte heuristique ne serait-elle pas un excellent moyen d’éviter le copier-coller(-voler) qui pose souvent problème ? Par exemple, au lieu de copier tout un paragraphe, l’élève doit en tirer l’idée principale, l’insérer judicieusement dans son arborescence et peut alors mettre l’article en hyperlien. Le travail de structuration de son exposé, effectué en amont, aura nécessité d’une part une véritable lecture de ses documents-ressources (lecture active à la recherche des idées principales), d’autre part une reformulation en mots-clés, enfin un effort de logique quant à la mise en place de ses idées-clés dans son arborescence.

Le travail scolaire au moyen de cartes heuristiques est encore peu développé (car peu maîtrisé par les enseignants eux-mêmes…à quand une formation des maîtres en IUFM ?), mais est promis à un bel avenir. Grâce à cette technique de prise de notes, où les élèves mettent en valeur des idées et peuvent les articuler entre elles, leur travail est le reflet de leur propre pensée. Le savoir-apprendre est aussi important que le savoir : on apprend véritablement à penser par soi-même.

Voyager sur Internet avec une carte heuristique


Le lien suivant pointe vers une carte heuristique. il vous permettra à la fois de vous familiariser avec l’utilisation informatique de ce type de carte et vous pourrez en tirer les bénéfices rapidement.

J’ai trouvé cette carte très récemment. Je la trouve très complète, voilà pourquoi je la partage avec vous aujourd’hui.

Voir la carte Mindomo

Comment créer sa première carte heuristique


Le lien suivant propose un livre électronique cliquable très clair pour s’initier à la technique:



La carte suivante, en anglais vous décrit la manière de créer une carte.

La carte se lit du centre vers l’extérieur en commençant par la branche en

haut à droite et ensuite en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre.

Télécharger et apprendre à utiliser Freemind devenu Freeplane


Pour démarrer avec le mind mapping, je vous recommande vivement Freeplane. Le logiciel est non seulement très facile d’utilisation, mais il est aussi très complet. Compatibilité Linux, Mac et Windows!

Freeplane peut être utilisé dans un usage tant privé que professionnel. Toutefois, l’export en diaporama est moins réussi que ses concurrents payants.

Ce logiciel libre existe en français. Il est compatible avec MindManager, la suite MS Office et OpenOffice. D’autre part, il possède de nombreuses fonctionnalités dont celle de générer des diagramme de Gantt, de gérer des attributs, …

En outre les cartes réalisées peuvent être exportées vers des documents images, il permet de créer des diaporama ou des textes longs sous Word ou PowerPoint.


Liens liés à l’article: