Découvrir, comprendre, appliquer le mind mapping en 100 slides remplies d’exemples concrets et réels!


Article publié le 8 avril 2012 sur Collectivité numérique.

L’article dont il est question contient un slide qui pour les personnes plutôt visuelles auront un aperçu complet des cartes heuristiques.

Le slide commence avec un peu de théorie, nécessaire, et termine par les règles concrètes à appliquer. L’ensemble est illustré d’exemples concrets relatifs au monde professionnel ou au contexte universitaire.

Pour les débutants, ce slide me paraît très complet et visuellement parlant! Il est à compléter avec l’article suivant:  Un condensé de tout ce qu’il faut savoir sur le mind mapping. Idéal pour une première approche!

L’intérêt supplémentaire est la comparaison avec le concept mapping qui est malgré tout différent contrairement à ce qu’on pourrait croire!

Cliquez ici pour visionner le slide

Articles connexes:

Freeplane ou Freemind, comment choisir?


Je tiens à vous faire partager la réflexion de Franck Maintenay, auteur du blog Freemind par l’exemple.

Son article fait un état des lieux objectif des deux programmes sans prendre position. Au final, il sera de votre ressort d’effectuer le choix le plus judicieux.

Voici son article

Pour vous faire saliver… on y parle entre autre de collaboration simultanée sur une même carte, idéal pour un projet d’équipe!

Liens connexes:

Signos: Management et pédagogie visuel – Pourquoi j’utiliserais le mindmapping dans le cadre professionnel?


Récemment j’ai découvert grâce à Marc Van Thournout; présent sur ma page facebook, un excellent site http://www.signos.fr/v4/ .

J’ai retenu l’article: « Qu’est-ce que le mindmapping? » où l’on retrouve les utilisations possibles de la carte heuristique dans le cadre professionnel pour les domaines suivants:

  • management
  • ressources humaines
  • accompagnement
  • pédagogie

Un document PDF joint à l’article est également téléchargeable. On y retrouve 6 usages du mind mapping:

  • gestion de projets
  • présentations impactantes
  • prise de notes
  • organiser et synthétiser ses idées
  • résolution de problèmes
  • apprendre à long terme
Liens connexes:

Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous saurez pourquoi!


Pour commencer cette nouvelle série d’articles, voici le premier autour des troubles dyslexiques. L’objectif de celui-ci est de vous faire comprendre les troubles que connaissent les personnes dyslexiques et de comprendre en quoi la carte mentale est un outil qui leur sera d’une grande utilité.

_________________

Cette année, dans le cadre de mes cours de pédagogie,  j’ai été amené à critiquer un livre orienté enseignement:

Le don de dyslexie de Ronald Dell Davis, Eldon M. Braun et Agathe Fournier de Launay

Le don de dyslexie

Cet ouvrage était orienté enseignement et avait pour but de donner des pistes à la fois aux enseignants et aux personnes atteintes de dyslexie. 

J’avais choisi de lire un excellent ouvrage sur les troubles dyslexiques que j’ai adoré. Ce livre était un condensé de tout ce qu’il fallait savoir sur la question, il traitait non seulement de la dyslexie en général, mais également de la dyscalculie, de la dysorthographie, de la dyspraxie, …

Pour l’ensemble de ces troubles dont la cause est commune, j’ai établi par moi-même un certain nombre de rapprochements, et force est de constater qu’en comparant ce que l’auteur préconisait pour aider ces personnes avec les règles du mind mapping, cela pourrait grandement les aider.

QUELS SONT CES TROUBLES?

Les personnes dyslexiques ont du mal à se concentrer longtemps car elles doivent faire un énorme effort pour déchiffrer chaque lettre et chaque mot.

Pourquoi? Simplement parce qu’elles sont capables de s’imaginer la réalité de puis plusieurs points de vue différents.

Imaginez une cruche d’eau posée sur une table. Une personne commune la verrait selon un certain angle ou au mieux saurait tourner autour mentalement pour l’obtenir dans sa globalité. Une personne dyslexique a non seulement la capacité de tourner mentalement autour, mais également de la retourner dans tous les sens (un peu comme une image de synthèse) ce qui crée parfois une confusion car une cruche renversée peut prendre un aspect tout autre et peut-être même pour certaine donner l’illusion d’avoir une autre fonction. Cet exemple illustre bien ce que les personnes dyslexiques endurent.

L’ennui est que cette capacité si elle n’est pas maîtrisée génère chez eux un effort énorme. Quand il s’agit d’objet, cela est encore simple car ils finissent pas trouver un sens (à prendre au sens propre et figuré).

Par contre dès le plus jeune âge lors de la rencontre des lettres, l’enfant dyslexique va essayer de retourner les lettres dans tous les sens pour figurer dans son esprit un objet connu, or il n’y arrivera pas. Imaginez-vous lire un mot où les lettres se mélangent, se retournent une fois vers le haut, une fois vers le bas, en diagonale, s’enroule sur lui-même, …
La lecture pour ces personnes devient très fastidieuse car une seule combinaison est correcte et parfois plusieurs dizaines d’essais sont nécessaire.

EN QUOI LES CARTES MENTALES PEUVENT AIDER LES DYSLEXIQUES?

Dans le cas de la lecture l’auteur préconise d’utiliser des caches à la fois au-dessus et en-dessous de chaque ligne mais également un autre pour cacher les mots déjà lu afin d’empêcher le cerveau de réitérer l’identification de la bonne combinaison.

Il est à savoir également que certaines polices d’écriture sont à proscrire. Le Comic sans MS est d’après les statistiques la plus facile à déchiffrer.

L’une des pistes que proposait l’auteur consistait lors de travaux réalisé en classe, de découper les consignes en plusieurs étapes, bien espacer chacune d’elles, ne pas écrire trop petit, dans une police d’écriture optimale. Pour les textes que les enfants devaient lire, proposer un résumé  plutôt que le texte entier. Bref en somme différencier, les pédagogues et enseignants comprendront.

MA CONCLUSION

J’en conclus donc que la carte mentale pourrait aider les dyslexiques car premièrement chaque mot suit la courbe d’une ligne par conséquent, cela diminue le risque de voyager de ligne en ligne lors de la lecture.

Deuxièmement, la police utilisée et qui est de mise dans le mind mapping est l’écriture imprimée majuscule ou minuscule, cela permet de séparer chaque lettre de ses voisines afin d »éviter d’en inventer de nouvelles par l’accolement de deux lettres.

Troisièmement, les branches peuvent être numérotées afin de faciliter ou d’orienter la lecture.

Les dyslexiques ont souvent la réputation d’avoir une créativité à toute épreuve et cela se comprend parfaitement car une personne dyslexique est capable de voir la réalité à partir de dizaines de points de vue différent, c’est comme si un super ordinateur analysait minutieusement chaque objet, chaque idée. Cette capacité est fort utilisée dans leur jeune âge avant l’apprentissage de l’écriture pour découvrir le monde qui les entoure. Mais ils la conservent par la suite, ils réfléchissent en fait par explosions d’images ce qui est à l’origine de leur grande créativité.

Imaginez-vous le bien-être qu’ils peuvent ressentir quand ils utilisent les cartes mentales? Ils utilisent la couleur, les dimensions, les lignes, … le tout dans une structure facile à lire car chaque ligne est reliée à sa précédente.

Les dyslexiques ont également du mal à percevoir l’organisation des textes, or l’arborescence imagée que procurent les cartes mentales leur convienne.

Enfin, les cartes mentales n’utilisent que des mots, les mots les plus importants, les mots clés. En principe on ne côtoie aucun déterminants. C’est à nouveau une excellente nouvelle car, les dyslexiques ont beaucoup de mal à se représenter les petits mots (déterminants, pronoms, …) qui ne signifie rien pris individuellement. Par contre un mot concret comme cheval  sera facile à retenir car ils sont capables de se le représenter en image mentale. Les mots abstraits tels que la réflexion  est difficile à conceptualiser. Or le mind mapping utilise principalement des noms, des adjectifs et des verbes et le tout transformé en images.

UN PARTAGE D’UNE MERE DESIREUSE D’AIDER SON ENFANT DYSLEXIQUE

Je voulais vous faire partager le fruit d’un travail de longue haleine réalisé par une mère désireuse d’aider son enfant dyslexique. Celle-ci a réalisé pour lui une quantité de cartes lui permettant d’organiser ses connaissances scolaires qu’elles partagent en ligne:

L’article s’intitule Une belle rencontre virtuelle (collegiendys.wordpress.com)

NB: Il existe de nombreux endroits sur le web où vous pourrez trouver des cartes réalisées pour et par les personnes dyslexiques. Aussi je vous proposerai dans les mois à venir une nouvelle entrée dans le menu qui vous y référera.

Liens connexes:

Reprise du blog dans 1 mois jour pour jour!


Bonjour à toutes et à tous,

Cela fait plusieurs mois maintenant que mon blog n’est plus alimenté (pourquoi?), mais ce qui me réjouit c’est que vous êtes toujours nombreux à le visiter malgré son inactivité apparente!
Apparente! Je dis bien! Car si aucun article n’est rédigé, j’ai par contre continuer à me documenter. J’ai donc accumulé suffisamment d’informations pour vous donner l’envie d’y revenir régulièrement!

Je prendrai le temps pendant les vacances de Pâques (31/03 au 15/04/12) pour partager avec vous quelques trouvailles avant d’affronter ma dernière ligne droite qui mènera à mon diplôme d’instituteur primaire!
Et fin juin, mon blog reprendra alors véritablement son rythme de croisière!

Je n’ai pas encore défini exactement le contenu de mes articles car j’ai accumulé de nombreuses ressources, mais je traiterai de l’utilisation des cartes mentales dans l’enseignement et notamment dans les troubles de l’apprentissage (dys-)!

En espérant vous retrouver le jeudi 5 avril 2012 pour mon premier article!

A bientôt … dans 1 mois!

😉

Nouvelles de février


Bonjour chère lectrice, cher lecteur,

Vous savez sans doute que je n’ai plus le temps d’alimenter ce blog. Je me consacre en effet pleinement à ma dernière année d’étude. Petit rappel pour les nouveaux arrivants, je suis instituteur primaire!

Voici quelques bonnes nouvelles: j’ai reçu mes résultats de ma session de janvier et j’ai brillamment réussi! Vivement juin pour fêter cette réussite et la reprise intégrale de mes activités sur ce blog! Les études d’instituteur sont tout sauf faciles. Cela prend surtout beaucoup de temps pour les préparations, travaux, recherches, … bref un grand investissement personnel, mais très gratifiant aux yeux des élèves, maîtres de stages, directions, parents d’élèves et bien sûr mes parents et mon entourage pour qui mon choix me convient parfaitement! MERCI

Néanmoins, heureusement qu’il y a ces vacances de Carnaval pour souffler. Je sors actuellement d’un mois de stage en première primaire. Après les deux premières semaines assez compliquées, je ressors très satisfait de mon mois de stage. Maintenant je m’apprête à affronter un second stage de 3 semaines cette fois en discrimination positive (appellation belge) en cinquième primaire.

Au terme de mes études, j’aurai donc parcouru toutes les classes de la première à la sixième, j’aurai voyagé chaque année en compagnie de mes élèves, j’aurai rencontré de nombreux instituteurs/-trices et eu des contacts chaleureux avec l’ensemble d’entre eux! Et même déjà opéré quelques remplacements ponctuels.

Petites anecdotes récentes:

Alors que j’étais en observation de stage ces derniers jours avant Carnaval en vue de mon deuxième stage  (cinquième primaire), j’ai rencontré le gratin de professeurs dont un qui m’a chaleureusement serré la main croyant que j’étais un nouvel arrivant parmi le corps professoral. Je lui réponds, un peu surpris: « Vous êtes sans doute le directeur? ». Lui me répond avec un grand sourire: « Non non, pas du tout, j’aimerais bien! ». Moi: « Je ne suis que stagiaire, vous savez. ». Lui: »Bienvenu alors! »  Un peu plus tôt dans la matinée on me prenait également déjà pour un prof dans le plein exercice de ses fonctions en tant qu’intérimaire.  Décidément, ce mercredi matin-là aura été d’un accueil exemplaire! Merci beaucoup

Au plaisir,

N’hésitez pas à me questionner au sujet de mon parcours ou autre, je répondrai toujours avec plaisir dans les 48h dans la mesure du possible!

Lisez mon rapport de blog de 2011


« Quelques chiffres croustillants

The concert hall at the Sydney Opera House holds 2,700 people. This blog was viewed about 9 400 times in 2011. If it were a concert at Sydney Opera House, it would take about 3 sold-out performances for that many people to see it.

En 2011 il y a eu 47 nouveaux articles, pour un total de 67 sur ce blog. Il y a eu 16 images téléchargées, pour un total de 2mb. Ça fait pratiquement une image par mois.

Le jour le plus actif de l’année a été le 29 décembreth avec 286 pages vues. L’article le plus populaire ce jour là a été Apprenez à vos élèves comment réaliser une mindmap!. »

 

– LIRE LE RAPPORT EN ENTIER –

Une carte mentale très claire vous explique les usages et intérêts pédagogiques de la carte heuristique


Excellente carte conceptuelle mettant en évidence l’intérêt de la carte mentale dans le cadre pédagogique.

Remercions Hélène pour ce travail, une fois de plus, de qualité!

Carte

Liens connexes:

Plus de 90 logiciels gratuits pour générer vos cartes mentales


Voici un site qui compte pas moins de 90 logiciels de cartographie des idées: concept mapping et mind mapping. Et tous gratuits!

Merci à Roy Grubb pour avoir partagé ce lien via mon compte Twitter.

 

Le site en question est présent à la une  dans la catégorie [Logiciels] ou en cliquant ici!

Lien connexe:

Apprenez à vos élèves comment réaliser une mindmap!


Rappelez-vous: l’un de mes derniers articles traitait de la sortie du livre « Travailler en classe avec des cartes mentales« , maintenant j’ai trouvé mieux; des kits  pédagogiques téléchargeables au format PDF réalisés par Stabilo.


Travailler en classe avec le Mind Mapping
Voici enfin des documents que les enseignants pourront directement utiliser dans leur classe.

Téléchargez immédiatement les kits en cliquant sur les liens ci-dessous ou accéder au site.

Que vous vouliez faire découvrir le mind mapping à vos élèves: Pour démarrer : comment faire un mind mapping ?

Ou que vous vouliez travailler l‘ORGANISATION, la MÉMORISATION ou l’IMAGINATION, des kits tout prêt sont à votre disposition!

Liens connexes:

  1. Pour démarrer : comment faire un mind mapping ?
  2. Comment faire un mind mapping ORGANISATION?
  3. Comment faire un mind mapping MEMORISATION?
  4. Comment faire un mind mapping IMAGINATION?