Un condensé de tout ce qu’il faut savoir sur le mind mapping. Idéal pour une première approche!


La lecture que je vous recommande ne vous demandera pas plus de 5 min.

J’ai trouvé cet article sur le site de du Centre régional de documentation pédagogique de Franch-Compté : « Apprendre à apprendre avec les cartes mentales! »

Je le recommande vivement pour tout ceux qui veulent s’informer pour la première fois sur le mind mapping.

Préservez-le dans vos favoris pour en faire partager vos collègues, amis ou même votre patron! Il pourra toujours vous être utile!

Cet article est un condensé dans lequel, vous découvrirez:

  • qui a inventé le mind mapping,
  • pourquoi le mind mapping génère un gain de productivité conséquent,
  • les éléments essentiels qui se retrouvent dans une mind map,
  • les usages possibles,
  • ses avantages et ses limites (à compléter par la lecture des commentaires sous l’article),
  • les usages particuliers pour la classe (enseignement),
  • des exemples de cartes utilisées dans l’enseignement.
  • quelques logiciels majeurs,

Je vous invite à être curieux et à utiliser mon blog pour étendre vos connaissances! Le nuage de mots-clés devrait vous être utile!

Les commentaires de l’article lui apportent une plus-value. N’hésitez pas à les lire!

Bonne lecture,

Liens apparentés:

Articles connexes:
Publicités

Comment et pourquoi réaliser des mind maps? – Un document de 12 pages pour vous y aider!


En suivant ce lien vous découvrirez un document de 12 pages qui pourra en étonner plus d’un car, comme il le mentionne,  il est vrai que notre cerveau fonctionne comme une mind map (cf. anatomie des neurones) depuis des milliers d’années . C’est d’ailleurs sur base d’études sur la manière de fonctionner du cerveau que Tony Buzan a conçu le mind mapping dans les années 70.

Il vous explique aussi pas à pas comment créer une mind map. Chaque étape étant largement commentée.

Tout ça est expliqué dans le document.

Bonne lecture!

Lien apparenté:

Articles connexes:

Mieux comprendre l’intérêt des cartes mentales


Ce passage est extrait d’un article présent ici 

 

Dans cet article, il est question de la carte conceptuelle. Cependant l’article est valable pour les cartes mentales en général, en ce compris la carte heuristique.

« Présentation de la carte conceptuelle:

Pour comprendre l’intérêt de la carte conceptuelle et la façon dont le formateur peut l’utiliser, il faut faire référence au fonctionnement du cerveau. On pourrait assimiler son activité à celle d’un ordinateur capable d’accumuler des données, de les traiter puis de les trier pour ensuite les restituer sous différentes formes.
Le cerveau assume ainsi cinq fonctions :

  • La réception : il reçoit des informations en permanence par l’intermédiaire des 5 sens
  • La mémorisation : il retient et stocke ces informations auxquelles nous pouvons accéder selon notre sollicitation
  • L’analyse : il reconnait des schémas et organise l’information de façon à ce qu’elle soit accessible et utilisable
  • Le contrôle : il gère l’information de différentes manières et en fonction de paramètres qui nous sont propres comme notre personnalité, notre environnement et notre état de santé
  • La production : il traite l’information reçue et nous la restitue sous différentes formes de façon à ce que nous puissions l’utiliser à bon escient

Lorsque qu’un étudiant assiste à un cours, il a l’habitude de prendre des notes de façon linéaire parce qu’il pense que la phrase en tant que telle, permet de mémoriser les éléments. Cependant notre cerveau raisonne à partir d’une pensée qui est irradiante.
Le cerveau possède la capacité de développer des représentations et des concepts à l’infini. Donc plus la technique de mémorisation fait appel aux mécanismes innés du cerveau, plus l’étudiant augmentera sa capacité à se remémorer les connaissances déjà stockées dans sa mémoire.
Ainsi la prise de note linéaire freine l’apprentissage. En effet des études montrent que 90 % des mots ne sont pas utiles à la mémorisation, donc l’étudiant perdra autant de temps à relire et à essayer de retenir des mots inutiles et ceci souvent par cœur. La lecture des mots clefs (ceux qu’il devrait retenir) séparés entre eux par d’autres mots, interfère dans la mémorisation et affaiblit les associations d’idées. Ainsi plus les mots clefs sont distants les uns des autres, moins il y a de chance de faciliter les associations. Cette approche linéaire va à l’encontre du fonctionnement en réseau du cerveau et de ce fait ne permet pas à l’étudiant d’utiliser son réel potentiel de manière optimale.

L’utilisation la carte conceptuelle à partir de mots clefs permettant une représentation graphique, reflète la pensée irradiante et suscite la mémorisation et la pensée créative. Elle permet à l’étudiant de mémoriser et de prendre des notes autrement que de façon linéaire en faisant appel aux 4R de la mémoire qui sont :

  • Repérer
  • Relier
  • Ranger
  • Retrouver

Pour le formateur elle présente plusieurs intérêts suivant les moments où elle sera utilisée. »

 

Bonne lecture,