Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous saurez pourquoi!


Pour commencer cette nouvelle série d’articles, voici le premier autour des troubles dyslexiques. L’objectif de celui-ci est de vous faire comprendre les troubles que connaissent les personnes dyslexiques et de comprendre en quoi la carte mentale est un outil qui leur sera d’une grande utilité.

_________________

Cette année, dans le cadre de mes cours de pédagogie,  j’ai été amené à critiquer un livre orienté enseignement:

Le don de dyslexie de Ronald Dell Davis, Eldon M. Braun et Agathe Fournier de Launay

Le don de dyslexie

Cet ouvrage était orienté enseignement et avait pour but de donner des pistes à la fois aux enseignants et aux personnes atteintes de dyslexie. 

J’avais choisi de lire un excellent ouvrage sur les troubles dyslexiques que j’ai adoré. Ce livre était un condensé de tout ce qu’il fallait savoir sur la question, il traitait non seulement de la dyslexie en général, mais également de la dyscalculie, de la dysorthographie, de la dyspraxie, …

Pour l’ensemble de ces troubles dont la cause est commune, j’ai établi par moi-même un certain nombre de rapprochements, et force est de constater qu’en comparant ce que l’auteur préconisait pour aider ces personnes avec les règles du mind mapping, cela pourrait grandement les aider.

QUELS SONT CES TROUBLES?

Les personnes dyslexiques ont du mal à se concentrer longtemps car elles doivent faire un énorme effort pour déchiffrer chaque lettre et chaque mot.

Pourquoi? Simplement parce qu’elles sont capables de s’imaginer la réalité de puis plusieurs points de vue différents.

Imaginez une cruche d’eau posée sur une table. Une personne commune la verrait selon un certain angle ou au mieux saurait tourner autour mentalement pour l’obtenir dans sa globalité. Une personne dyslexique a non seulement la capacité de tourner mentalement autour, mais également de la retourner dans tous les sens (un peu comme une image de synthèse) ce qui crée parfois une confusion car une cruche renversée peut prendre un aspect tout autre et peut-être même pour certaine donner l’illusion d’avoir une autre fonction. Cet exemple illustre bien ce que les personnes dyslexiques endurent.

L’ennui est que cette capacité si elle n’est pas maîtrisée génère chez eux un effort énorme. Quand il s’agit d’objet, cela est encore simple car ils finissent pas trouver un sens (à prendre au sens propre et figuré).

Par contre dès le plus jeune âge lors de la rencontre des lettres, l’enfant dyslexique va essayer de retourner les lettres dans tous les sens pour figurer dans son esprit un objet connu, or il n’y arrivera pas. Imaginez-vous lire un mot où les lettres se mélangent, se retournent une fois vers le haut, une fois vers le bas, en diagonale, s’enroule sur lui-même, …
La lecture pour ces personnes devient très fastidieuse car une seule combinaison est correcte et parfois plusieurs dizaines d’essais sont nécessaire.

EN QUOI LES CARTES MENTALES PEUVENT AIDER LES DYSLEXIQUES?

Dans le cas de la lecture l’auteur préconise d’utiliser des caches à la fois au-dessus et en-dessous de chaque ligne mais également un autre pour cacher les mots déjà lu afin d’empêcher le cerveau de réitérer l’identification de la bonne combinaison.

Il est à savoir également que certaines polices d’écriture sont à proscrire. Le Comic sans MS est d’après les statistiques la plus facile à déchiffrer.

L’une des pistes que proposait l’auteur consistait lors de travaux réalisé en classe, de découper les consignes en plusieurs étapes, bien espacer chacune d’elles, ne pas écrire trop petit, dans une police d’écriture optimale. Pour les textes que les enfants devaient lire, proposer un résumé  plutôt que le texte entier. Bref en somme différencier, les pédagogues et enseignants comprendront.

MA CONCLUSION

J’en conclus donc que la carte mentale pourrait aider les dyslexiques car premièrement chaque mot suit la courbe d’une ligne par conséquent, cela diminue le risque de voyager de ligne en ligne lors de la lecture.

Deuxièmement, la police utilisée et qui est de mise dans le mind mapping est l’écriture imprimée majuscule ou minuscule, cela permet de séparer chaque lettre de ses voisines afin d »éviter d’en inventer de nouvelles par l’accolement de deux lettres.

Troisièmement, les branches peuvent être numérotées afin de faciliter ou d’orienter la lecture.

Les dyslexiques ont souvent la réputation d’avoir une créativité à toute épreuve et cela se comprend parfaitement car une personne dyslexique est capable de voir la réalité à partir de dizaines de points de vue différent, c’est comme si un super ordinateur analysait minutieusement chaque objet, chaque idée. Cette capacité est fort utilisée dans leur jeune âge avant l’apprentissage de l’écriture pour découvrir le monde qui les entoure. Mais ils la conservent par la suite, ils réfléchissent en fait par explosions d’images ce qui est à l’origine de leur grande créativité.

Imaginez-vous le bien-être qu’ils peuvent ressentir quand ils utilisent les cartes mentales? Ils utilisent la couleur, les dimensions, les lignes, … le tout dans une structure facile à lire car chaque ligne est reliée à sa précédente.

Les dyslexiques ont également du mal à percevoir l’organisation des textes, or l’arborescence imagée que procurent les cartes mentales leur convienne.

Enfin, les cartes mentales n’utilisent que des mots, les mots les plus importants, les mots clés. En principe on ne côtoie aucun déterminants. C’est à nouveau une excellente nouvelle car, les dyslexiques ont beaucoup de mal à se représenter les petits mots (déterminants, pronoms, …) qui ne signifie rien pris individuellement. Par contre un mot concret comme cheval  sera facile à retenir car ils sont capables de se le représenter en image mentale. Les mots abstraits tels que la réflexion  est difficile à conceptualiser. Or le mind mapping utilise principalement des noms, des adjectifs et des verbes et le tout transformé en images.

UN PARTAGE D’UNE MERE DESIREUSE D’AIDER SON ENFANT DYSLEXIQUE

Je voulais vous faire partager le fruit d’un travail de longue haleine réalisé par une mère désireuse d’aider son enfant dyslexique. Celle-ci a réalisé pour lui une quantité de cartes lui permettant d’organiser ses connaissances scolaires qu’elles partagent en ligne:

L’article s’intitule Une belle rencontre virtuelle (collegiendys.wordpress.com)

NB: Il existe de nombreux endroits sur le web où vous pourrez trouver des cartes réalisées pour et par les personnes dyslexiques. Aussi je vous proposerai dans les mois à venir une nouvelle entrée dans le menu qui vous y référera.

Liens connexes:

4 Responses to Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous saurez pourquoi!

  1. Ping : Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous saurez pourquoi! | Cartes mentales | Scoop.it

  2. Ping : Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous saurez pourquoi! | Des cliparts pour mes maps | Scoop.it

  3. Ping : Mind Map dans les études | Pearltrees

  4. Ping : Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous ... | HG Sempai | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :