Wisemapping … carte mentale collaborative en ligne et gratuit


Pour rappel Wisemapping faisait l’objet d’une critique dans un précédent article. S’il était déjà agréable à utiliser, son rendu graphique connaissait quelques défauts notamment pour l’utiliser sur des blogs.

Dans sa nouvelle version tout est simple, propre et facile d’utilisation. Il est toujours possible de collaborer sur une même carte.

Il garde toujours l’avantage énorme de pouvoir importer et exporter des cartes vers et depuis Freemind au format *.mm.

A vous de le découvrir ou redécouvrir!

Liens connexes:

Publicités

Les cartes mentales à la rescousse des personnes DYS. Vous saurez pourquoi!


Pour commencer cette nouvelle série d’articles, voici le premier autour des troubles dyslexiques. L’objectif de celui-ci est de vous faire comprendre les troubles que connaissent les personnes dyslexiques et de comprendre en quoi la carte mentale est un outil qui leur sera d’une grande utilité.

_________________

Cette année, dans le cadre de mes cours de pédagogie,  j’ai été amené à critiquer un livre orienté enseignement:

Le don de dyslexie de Ronald Dell Davis, Eldon M. Braun et Agathe Fournier de Launay

Le don de dyslexie

Cet ouvrage était orienté enseignement et avait pour but de donner des pistes à la fois aux enseignants et aux personnes atteintes de dyslexie. 

J’avais choisi de lire un excellent ouvrage sur les troubles dyslexiques que j’ai adoré. Ce livre était un condensé de tout ce qu’il fallait savoir sur la question, il traitait non seulement de la dyslexie en général, mais également de la dyscalculie, de la dysorthographie, de la dyspraxie, …

Pour l’ensemble de ces troubles dont la cause est commune, j’ai établi par moi-même un certain nombre de rapprochements, et force est de constater qu’en comparant ce que l’auteur préconisait pour aider ces personnes avec les règles du mind mapping, cela pourrait grandement les aider.

QUELS SONT CES TROUBLES?

Les personnes dyslexiques ont du mal à se concentrer longtemps car elles doivent faire un énorme effort pour déchiffrer chaque lettre et chaque mot.

Pourquoi? Simplement parce qu’elles sont capables de s’imaginer la réalité de puis plusieurs points de vue différents.

Imaginez une cruche d’eau posée sur une table. Une personne commune la verrait selon un certain angle ou au mieux saurait tourner autour mentalement pour l’obtenir dans sa globalité. Une personne dyslexique a non seulement la capacité de tourner mentalement autour, mais également de la retourner dans tous les sens (un peu comme une image de synthèse) ce qui crée parfois une confusion car une cruche renversée peut prendre un aspect tout autre et peut-être même pour certaine donner l’illusion d’avoir une autre fonction. Cet exemple illustre bien ce que les personnes dyslexiques endurent.

L’ennui est que cette capacité si elle n’est pas maîtrisée génère chez eux un effort énorme. Quand il s’agit d’objet, cela est encore simple car ils finissent pas trouver un sens (à prendre au sens propre et figuré).

Par contre dès le plus jeune âge lors de la rencontre des lettres, l’enfant dyslexique va essayer de retourner les lettres dans tous les sens pour figurer dans son esprit un objet connu, or il n’y arrivera pas. Imaginez-vous lire un mot où les lettres se mélangent, se retournent une fois vers le haut, une fois vers le bas, en diagonale, s’enroule sur lui-même, …
La lecture pour ces personnes devient très fastidieuse car une seule combinaison est correcte et parfois plusieurs dizaines d’essais sont nécessaire.

EN QUOI LES CARTES MENTALES PEUVENT AIDER LES DYSLEXIQUES?

Dans le cas de la lecture l’auteur préconise d’utiliser des caches à la fois au-dessus et en-dessous de chaque ligne mais également un autre pour cacher les mots déjà lu afin d’empêcher le cerveau de réitérer l’identification de la bonne combinaison.

Il est à savoir également que certaines polices d’écriture sont à proscrire. Le Comic sans MS est d’après les statistiques la plus facile à déchiffrer.

L’une des pistes que proposait l’auteur consistait lors de travaux réalisé en classe, de découper les consignes en plusieurs étapes, bien espacer chacune d’elles, ne pas écrire trop petit, dans une police d’écriture optimale. Pour les textes que les enfants devaient lire, proposer un résumé  plutôt que le texte entier. Bref en somme différencier, les pédagogues et enseignants comprendront.

MA CONCLUSION

J’en conclus donc que la carte mentale pourrait aider les dyslexiques car premièrement chaque mot suit la courbe d’une ligne par conséquent, cela diminue le risque de voyager de ligne en ligne lors de la lecture.

Deuxièmement, la police utilisée et qui est de mise dans le mind mapping est l’écriture imprimée majuscule ou minuscule, cela permet de séparer chaque lettre de ses voisines afin d »éviter d’en inventer de nouvelles par l’accolement de deux lettres.

Troisièmement, les branches peuvent être numérotées afin de faciliter ou d’orienter la lecture.

Les dyslexiques ont souvent la réputation d’avoir une créativité à toute épreuve et cela se comprend parfaitement car une personne dyslexique est capable de voir la réalité à partir de dizaines de points de vue différent, c’est comme si un super ordinateur analysait minutieusement chaque objet, chaque idée. Cette capacité est fort utilisée dans leur jeune âge avant l’apprentissage de l’écriture pour découvrir le monde qui les entoure. Mais ils la conservent par la suite, ils réfléchissent en fait par explosions d’images ce qui est à l’origine de leur grande créativité.

Imaginez-vous le bien-être qu’ils peuvent ressentir quand ils utilisent les cartes mentales? Ils utilisent la couleur, les dimensions, les lignes, … le tout dans une structure facile à lire car chaque ligne est reliée à sa précédente.

Les dyslexiques ont également du mal à percevoir l’organisation des textes, or l’arborescence imagée que procurent les cartes mentales leur convienne.

Enfin, les cartes mentales n’utilisent que des mots, les mots les plus importants, les mots clés. En principe on ne côtoie aucun déterminants. C’est à nouveau une excellente nouvelle car, les dyslexiques ont beaucoup de mal à se représenter les petits mots (déterminants, pronoms, …) qui ne signifie rien pris individuellement. Par contre un mot concret comme cheval  sera facile à retenir car ils sont capables de se le représenter en image mentale. Les mots abstraits tels que la réflexion  est difficile à conceptualiser. Or le mind mapping utilise principalement des noms, des adjectifs et des verbes et le tout transformé en images.

UN PARTAGE D’UNE MERE DESIREUSE D’AIDER SON ENFANT DYSLEXIQUE

Je voulais vous faire partager le fruit d’un travail de longue haleine réalisé par une mère désireuse d’aider son enfant dyslexique. Celle-ci a réalisé pour lui une quantité de cartes lui permettant d’organiser ses connaissances scolaires qu’elles partagent en ligne:

L’article s’intitule Une belle rencontre virtuelle (collegiendys.wordpress.com)

NB: Il existe de nombreux endroits sur le web où vous pourrez trouver des cartes réalisées pour et par les personnes dyslexiques. Aussi je vous proposerai dans les mois à venir une nouvelle entrée dans le menu qui vous y référera.

Liens connexes:

Le mind mapping à l’école


Je cherchais depuis longtemps à savoir comment utiliser les cartes à l’école primaire. Je vous le rappelle, je suis actuellement étudiant à l’école normale.  Et voici que je tombe sur l’article de Philippe Boukobza concernant un ouvrage répondant à ma question. Voici donc son article tel qu’il est présent sur son blog Heuristiquement.com .
Travailler en classe avec le Mind Mapping«Voici une bonne nouvelle pour ceux qui cherchent à mettre en pratique la carte heuristique dans leur classe au secondaire ou avec leurs enfants.

L’association Projet Tice vient de publier chez Delagrave, sous la conduite de Philippe Benz « Travailler en classe avec des cartes mentales ».
Philippe Benz est professeur d’anglais au Lycée Pierre et Marie Curie de Châteauroux et vice-président de l’association Projet Tice.La structure
Ce livre est composé de 23 fiches réparties en 5 chapitres:

  • La logique de l’arborescence
  • L’arborescence pour comprendre
  • L’arborescence pour créer du sens
  • Développer l’argumentation avec l’arborescence
  • Développer la pédagogie de projet
Quelques points-clés :
Tout d’abord, c’est le côté pratique qui est privilégié dans ces fiches, chaque exemple est le fruit de l’expérience sur le terrain de professeurs. De nombreuses pistes sont partagées pour intégrer la carte heuristique dans les pratiques pédagogiques. On perçoit avec clarté le véritable apport de la carte heuristique, et ce au travers de témoignages d’enseignants de diverses disciplines (anglais, lettres, mathématiques, Sciences Économiques et Sociales, Technologie).
Différents outils logiciels sont abordés à travers leurs usages pratiques.
  • Open Source: FreeMind et XMind
  • Propriétaires: Inspiration, iMindMap et Mind Manager
  • En ligne: MindMeister et Bubbl.us
  • Pour Tableau Blanc Interactif: Smart Ideas

J’ai particulièrement aimé:

  • La dimension collaborative du livre.
  • La variété des approches et logiciels utilisés.
  • L’applicabilité des fiches.
  • Les quelques lignes sur la synergie entre carte heuristique et pensée latérale, au début de l’ouvrage.»
Liens apparentés:

Un condensé de tout ce qu’il faut savoir sur le mind mapping. Idéal pour une première approche!


La lecture que je vous recommande ne vous demandera pas plus de 5 min.

J’ai trouvé cet article sur le site de du Centre régional de documentation pédagogique de Franch-Compté : « Apprendre à apprendre avec les cartes mentales! »

Je le recommande vivement pour tout ceux qui veulent s’informer pour la première fois sur le mind mapping.

Préservez-le dans vos favoris pour en faire partager vos collègues, amis ou même votre patron! Il pourra toujours vous être utile!

Cet article est un condensé dans lequel, vous découvrirez:

  • qui a inventé le mind mapping,
  • pourquoi le mind mapping génère un gain de productivité conséquent,
  • les éléments essentiels qui se retrouvent dans une mind map,
  • les usages possibles,
  • ses avantages et ses limites (à compléter par la lecture des commentaires sous l’article),
  • les usages particuliers pour la classe (enseignement),
  • des exemples de cartes utilisées dans l’enseignement.
  • quelques logiciels majeurs,

Je vous invite à être curieux et à utiliser mon blog pour étendre vos connaissances! Le nuage de mots-clés devrait vous être utile!

Les commentaires de l’article lui apportent une plus-value. N’hésitez pas à les lire!

Bonne lecture,

Liens apparentés:

Articles connexes:

Des cartes prêtes à l’emploi par Matthieu Polet (ou les check-mind maps)


Voici l’excellent travail de Matthieu Polet.

Fort de son expérience et des rencontres qu’il a faites, Matthieu a recensé et mis en cartes de nombreuses situations pour nous faciliter le travail!

Il propose donc de télécharger gratuitement son éventail de cartes au format xmind: téléchargez le fichier.

MapStore : il y a une carte heuristique pour ça

Voici le genre de carte parmi les 12 cartes qu’il propose:

  1. Tenir une réunion – Check!
  2. Organiser un projet – Check!
  3. Préparer une rencontre – Check!
  4. La méthode des six chapeaux – Check!

Non seulement ces cartes sont très fonctionnelles, mais elles sont aussi visuellement attractives, un vrai régal!

Merci Matthieu, encore une fois, pour ce magnifique travail de synthèse!

Bonne découverte!

Liens apparentés:

Articles connexes:

Les cartes heuristiques en images!


Un site canadien illustre les plus grandes utilisations de la carte mentale:

Source: http://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/cartes_m/galerie.htm

Bonne découverte!

Liens apparentés:

Articles connexes:

ThinkingExpress, logiciel gratuit, portable, léger, facile, agréable


Grâce aux flux RSS, j’ai récemment découvert  un nouveau logiciel de mind mapping, gratuit et portable! Je dois ma découverte à Pierre Mongin qui a publié un article le 26 juillet 2011 sur son blog Le mindmapping pour tous.

Rappelons que Thinking Express est gratuit! Mais il est destiné à Windows!

Le programme pèse moins d’ 1Mo et ne nécessite aucune installation ce qui fait sa portabilité. Déplacez-le sur une clé USB, cliquez dessus et il démarre vite, très vite (en 3 sec)!

La vitesse de démarrage en fait un atout majeur. Mais d’autres avantages peuvent lui être attribués aussi. Par exemple, la forme des branches a une courbure plus naturelle que sous Freeplane et il est possible d’écrire dessus. Avec Freeplane seul les noeuds sont éditables. Les couleurs changent automatiquement à chaque nouvelle branche crée.  Il est possible d’ajouter des nuages , une note pour chaque noeud comme sous Freeplane. Les liens hypertextes apparaissent soulignés mais sans icône. Les noeuds flottants à l’instar de Xmind font leur apparition. C’est une fonction inexistante sous Freeplane!

Il est possible d’ajouter des icônes sommaires (chiffres, couleurs, diagrammes circulaires pour l’état d’avancement, symboles: »V », « X », étoile, clé, ampoule, maison, drapeau, téléphone, panneau attention et une horloge ), mais ils suffisent pour une utilisation modérée.

Il est possible d’un seul clic d’ajouter la date et l’heure au noeud. D’un simple clic également, on peut numéroter les noeuds!

Thinking Express est EXTREMENT simple d’utilisation et conviendra aux enfants moyennant quelques explications car le programme n’existe qu’en anglais!

La sauvegarde est instantanée! Il est même possible d‘enregistrer des cartes en tant que modèles.

Ce n’est pas fini, sa petite taille ne se limite pas à cela. Il peut en effet importer/exporter des documents aux formats:

*. tMap(ThinkingExpress); *. mmap(Mindmanager); *.mm (Freemind, Freeplane) ; *. txt (traitement de texte)(Très peu l’utilise et pourtant cet outil s’avère très puissant. Notamment dans l’import de texte hiérarchisé. A explorer! Un article verra le jour à ce propos.) ; *. mpx (MS Project).

et des exports aux formats *.pdf, images (*.jpg, *.bmp; *.gif, *.png) et clipboard sont également possibles.

Thinking Express utilise de nombreux raccourcis dont les principaux sont communs avec Freeplane.

Enfin, il est possible, mais je ne l’ai pas testé, de protéger un fichier, une carte ou un noeud.

Une dernière option existe : insérer Data, cela permet d’insérer des données chiffrées ou formules pour effectuer un calcul entres branches.

Bonne découverte (c’est à la fois une affirmation et une recommandation)!

Liens apparentés:

Comment et pourquoi réaliser des mind maps? – Un document de 12 pages pour vous y aider!


En suivant ce lien vous découvrirez un document de 12 pages qui pourra en étonner plus d’un car, comme il le mentionne,  il est vrai que notre cerveau fonctionne comme une mind map (cf. anatomie des neurones) depuis des milliers d’années . C’est d’ailleurs sur base d’études sur la manière de fonctionner du cerveau que Tony Buzan a conçu le mind mapping dans les années 70.

Il vous explique aussi pas à pas comment créer une mind map. Chaque étape étant largement commentée.

Tout ça est expliqué dans le document.

Bonne lecture!

Lien apparenté:

Articles connexes:

L’efficacité des cartes mentales n’est plus à démontrer. Pédagogie active.


Publié par Thomas LONGEON le 8 déc 2010 dans Expérimentations pédagogiquesRecherches PédagogiquesTICE

Voici un Retour Expérience publié au colloque TICE2010

L’efficacité des représentations spatiales de concepts dans le processus de construction des connaissances n’est plus à démontrer aujourd’hui mais leurs utilisations pour évaluer les connaissances de l’apprenant est novatrice. Afin de vérifier cette nouvelle approche, nous avons conçu une méthode d’expérimentation qui croise une matrice de critères quantitatifs et qualitatifs avec une étude comparative des productions « apprenant » à partir d’une carte de référence « enseignant ». Cette expérimentation, couplée aux outils TICE, s’est avérée être d’une part un moyen efficace pour évaluer les connaissances d’un apprenant à un instant t dans son processus d’apprentissage ; et d’autre part un vecteur important de motivation pour l’apprenant : le rendant actif à toutes les étapes de son ap- prentissage.

LES-CARTES-HEURISTIQUES-AU-SERVICE-D’UNE-PEDAGOGIE-ACTIVE (PDF)

Bonne lecture!

Des cartes heuristiques au secondaire!


Très récemment L Gruez me laissait un commentaire suite à l’article « Comment créer sa première mind map?-vidéo » qu’il utilise avec ses élèves et il m’a laissé l’adresse de son blog où vous pourrez parcourir un tas de cartes qu’il réalise avec ses élèves dans le cadre des cours qu’il donne en secondaire.

Merci à lui!

Bonne découverte!

Liens apparentés: